Nous contacter

Dernière mise à jour :
13-01-2019

La vie collective

RÈGLES DE VIE COLLECTIVES

 

PRÉAMBULE

 

 

L'ensemble des règles de la vie collective à Ferrières forme un contrat de vie collective. Chacun prend l'engagement de le respecter et de le faire respecter. Il doit permettre à chaque membre du lieu, qui comprend l'ensemble des accueillis, du personnel et des accueillants, d'être assuré du respect de sa personne, de son travail et de ses biens.

 

L'admission à Ferrières est subordonnée à l'acceptation, par le jeune accueilli, son responsable légal et le service ou établissement responsable du placement, du présent règlement.

 

Principe de protection : Le lieu de vie assure un principe de protection contre toutes les formes de violence, d’exploitation, de maltraitance dont les jeunes peuvent être l’objet ou victimes sur le lieu de vie ou à l’extérieur (obligation de signalement en cas de violence subie par un jeune accueilli), y compris contre leurs propres manifestations qui menaceraient leur santé ou leur intégrité.

 

En dehors des interdictions, ces règles sont adaptées à l'âge et aux possibilités de chaque personne accueillie.

 

 

LES REGLES FONDAMENTALES

 

Toutes ces règles s'appuient sur les trois principes fondamentaux suivants:

 

1. Je m'interdis d'ennuyer ou de porter tort au vivant en général, et à mes semblables en particulier.

 

2. Je mange à table et je dors la nuit.

 

3. Je m'interdis toute action qui puisse me porter préjudice ou me faire du mal.

 

 

FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL

 

Tenue et comportement

 

En tous lieux, une tenue vestimentaire et une attitude correcte sont exigées.

Les échanges, emprunts, prêts entre jeunes ne sont pas admis lorsqu’ils n’ont pas fait l’objet d’un accord explicite des permanents du lieu de vie.

 

RESPECT

 

Tous les membres de la communauté éducative, personnels et personnes accueillies, doivent bénéficier d’un climat et des marques de respect qui préservent leur intégrité.

La violence verbale et physique et en général toutes les manifestations d’intolérance (discriminations, insultes, moqueries, vexations, surnoms, etc.) sont réprouvées. Les échanges et attitudes entre les personnes doivent être corrects. Sont prohibés les propos ou attitudes vulgaires ou irrespectueuses, les grossièretés, les cris.

Les manifestations de manque de respect de l’autre, lorsqu’elles se produisent, seront traitées sur le plan éducatif ; si elles se répètent, elles feront l’objet de mesures disciplinaires.

 

 

Les locaux et les biens

 

Chacun d'entre-nous doit respecter les locaux, le mobilier et les divers matériels mis à notre disposition. L'auteur d'une dégradation est passible d'une sanction et de réparation du dommage à ses frais.

Ce qui n'est pas à moi appartient obligatoirement à un autre. Je ne dois ni l'emprunter, ni l'utiliser sans son accord. Le vol fera l'objet d'une sanction au même titre que la dégradation.

 

 

 

L'organisation du temps

 

 

 

La sécurité

 

 

 

 

 

 

Vie personnelle de chaque accueilli

 

 

 

Les permanents du lieu ou toute personne mandatée se réserve la possibilité de visiter les chambres en présence ou non de l’occupant pour vérifier l’hygiène, l’installation et l’utilisation des locaux et du matériel.

 

 

Chaque occupant doit veiller à l’économie des charges de fonctionnement :

 

 

Le matériel collectif mis à la disposition de chacun (mobilier, jeux, TV, etc.) doit bénéficier de la même attention que les biens personnels. Les dégradations seront sanctionnées.

 

 Sorties extérieures : tout jeune qui quitte le lieu de vie doit y être autorisé par un des permanents qui fixe les modalités de la sortie (heures, destination, etc.).

 

 

QUELQUES INTERDICTIONS

 

 

Les interdictions prévues par la loi:

 

 

 

*     L'introduction, la consommation d'alcool, stupéfiants et autres produits toxiques.

 

*     La détention d'arme ou d'objet dangereux.

 

*     Le vol et le recel.

 

  

 

Les interdictions spécifiques au lieu:

 

 

*     Le tabac. L’usage du tabac est interdit à tous les membres du lieu, à l'intérieur des locaux comme à l'extérieur, sur l'ensemble de la propriété. Son usage nuit à la santé, et la 3ème règle fondamentale nous interdit de nous faire du mal !

 

*     Les agressions physiques ou verbales. Les agressions physiques ou verbales sont susceptibles d'ennuyer nos semblables, et la 1ère règle fondamentale nous l'interdit !

 

*     Les relations sexuelles entre accueillis au sein du lieu de vie. Les relations sexuelles et amoureuses entre mineurs sont interdites. Ces relations, y compris des majeurs, sont de nature à compromettre l'équilibre du lieu de vie. Si la situation venait à se présenter, l'un des deux accueillis concernés devra être réorienté dans une autre structure. Cette disposition n'est pas d'ordre disciplinaire, mais elle est incontournable.

 

 

 

Discipline, sanctions.

 

 

Le règlement intérieur, la Loi, les règles et usages s’imposent à tous sur le lieu de vie; les faits d’indiscipline, les manquements aux règles de vie collective, les transgressions de la Loi entraînent des sanctions variables selon la gravité des fautes.

 

 

Les principes généraux du droit s’appliquent en matière de sanction/punition :

 

 

 

Après un rappel à l’ordre, des sanctions de type: devoir ou travail supplémentaire, confiscation de l'objet en cause ou exclusion ponctuelle d’activité sont prises. Nonobstant le remboursement d’un préjudice et l'information ou plainte aux autorités judiciaires ou de police pour des faits graves : violence, vols, rackets, etc., la décision de réorienté le jeune peut être prise par le responsable du lieu, après consultation du référent et/ou du représentant légal convoqué à un entretien préalable.

 

 

©SophieRoche - 2002 - Mentions légales